La Règlementation Thermique 2012

RT 2012 - Grenelle de l'Environnement

La RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d'énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) en moyenne, tout en suscitant :
  • une évolution technologique du bâti et des équipements,
  • un très bon niveau de qualité énergétique du bâti, indépendamment du choix de système énergétique,
  • un équilibre technique et économique entre les énergies utilisées pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire.

 Trois exigences pour respecter la RT 2012

(besoins bioclimatiques du bâti)

Cette exigence impose une limitation du besoin en énergie, imposant ainsi l’optimisation du bâti indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre (conception, orientation, isolation).

perf-vie-boulogne

Il se traduit par le coefficient « Cepmax », portant sur les consommations de chauffage, de refroidissement, d'éclairage, de production d'eau chaude sanitaire et d'auxiliaires (pompes et ventilateurs). La valeur maximale du Cepmax s'élève à 50 kWh/(m².an) d'énergie primaire, modulée selon la localisation géographique, l'altitude, le type d'usage du bâtiment, la surface moyenne des logements et les émissions de gaz à effet de serre pour le bois énergie et les réseaux de chaleur les moins émetteurs de CO2.
Cette exigence impose, en plus de l'optimisation du bâti exprimée par le Bbio, le recours à des équipements énergétiques performants, à haut rendement.

A l'instar de la RT 2005, la RT 2012 définit des catégories de bâtiments dans lesquels il est possible d'assurer un bon niveau de confort en été sans avoir à recourir à un système actif de refroidissement. Pour ces bâtiments, la réglementation impose que la température la plus chaude atteinte dans les locaux, au cours d'une séquence de 5 jours très chauds d'été n'excède pas un certain seuil.

 

L’approche YVES COUGNAUD : Aller au-delà de la RT2012 !…

Depuis 2010, le Bureau d’Etudes Yves Cougnaud a fait évoluer le procédé constructif pour anticiper les exigences de la RT 2012.
Aujourd’hui notre retour d’expérience en matière de conception, d’architecture et d’équipements nous permet déjà de dépasser les valeurs de référence et anticiper les prochains labels (HPE, THPE).
 

Favoriser les matériaux  et équipements les plus performants

Nous travaillons en étroite collaboration avec les industriels du secteur de la construction pour choisir les matériaux et équipements les plus performantsquelques exemples :
  • ventilation double flux,
  • chauffe eau solaire ou thermodynamique,
  • chaudière à condensation,
  • éclairage gradable en fonction du flux lumineux naturel extérieur
  • système de détection de l’occupation des bâtiments
  • solution de comptage de l’énergie,
  • système d’occultation solaire (brise soleil, volets roulants …)

Un bureau d’études intégré

Dès les premières phases de la conception (esquisse, orientation…) nous favorisons la performance thermique et énergétique finale. Le design général, les volumes… s’imaginent de concert avec des cabinets d’architecture.

 
Viser la meilleure note de calcul et la performance HQE!

Tous les calculs nécessaires pour caractériser la performance globale du projet (études photométriques / calcul RT) sont aujourd’hui parfaitement intégrés afin d’optimiser au mieux la performance finale.

rt2012
  • déposés à compter du 28 octobre 2011 pour certains bâtiments neufs du secteur tertiaire (bureaux, bâtiments d'enseignement primaire et secondaire, établissements d'accueil de la petite enfance) et les bâtiments à usage d'habitation construits en zone ANRU ;
  • déposés à partir du 1er janvier 2013 pour tous les autres bâtiments neufs à usage d'habitation (maisons individuelles ou accolées, logements collectifs, cités universitaires, foyers de jeunes travailleurs).
descriptif technique
brochure_bbc

  Contactez-nous si vous souhaitez plus de détails